Les villages

Saint-Pierre d’Oléron, c’est également 29 villages et hameaux aux ruelles étroites, puits et roses trémières…

D’ouest en est, les paysages sont différents, des villages de pêcheurs ou de vignerons sur la “Grand’côte” aux villages dans les marais à l’est. Uniques, ils ont chacun leur identité propre: venelles sinueuses fleuries de Roses Trémières, maisons basses aux murs de moellons, puits et bassées…

COTE OUEST
Découvrez La Menounière, La Chefmalière ou La Biroire, petits villages blottis derrière la dune, pour mieux se protéger du vent, et à l’architecture traditionnelle. Plus au sud, Matha, Saint-Séverin avec leur jolie petite plage, de sables fin exposés à l’océan Atlantique. Idéal pour la pratique des différentes activités de bord de mer (détente, promenade, sports d’eau…). Il y en a pour tous les goûts ! Le Marais Doux, hameau implanté dans un espace forestier où balade à pied ou à vélo vous guideront vers le port de La Cotinière, le centre-ville, les plages.

AU CENTRE
Les villages de La Boirie, au coeur des marais, ou d’Arceau, avec son chenal, attestent du travail de l’homme pendant des siècles pour harmoniser terre et mer. Site remarquable, le marais de l’Eguille est un espace naturel protégé, sauvage et insolite. Traversé par une piste cyclable, et des sentiers de randonnée, le marais offre aussi la possibilité de profiter de la tranquillité du lieu lors d’une balade en Stand Up Paddle ou en canoë.

COTE EST
Sillonnez l’étendue de la commune en empruntant la route de l’Eguille qui vous conduira à l’un des plus beaux sites de l’île d’Oléron: Fort Royer. Site ostréicole et naturel, on vous y explique au fil d’une visite guidée, le travail des “paysans de la mer”, les ostréiculteurs.

Situés à l’est et au centre de la commune, ces anciennes salines, haut lieu de la production de sel au Moyen-Age, sont sous la protection du conservatoire du littoral. Ces 1500 hectares de marais laissés à l‘état sauvage sont un sanctuaire pour la faune et la flore. Ce site atypique est un endroit privilégié pour observer les oiseaux migrateurs qui s’y reposent.

Le chenal de La Perrotine, creusé de main d’homme, relie Saint-Pierre d’Oléron, au centre des terres à la mer. Il débouche à Boyardville et alimente tout le système hydraulique de la zone. Soumis à l’influence des marées, il est idéal pour certaines activités nautiques telles le stand-up paddle.

Un sentier de randonnée balisé et une piste cyclable traversent ces paysages et permettent de découvrir l’une des facettes de cette île où la terre et la mer s’entrelacent.

Les commentaires sont fermés